Les Journées Logiciel Libre

Les Journées du Logiciel Libre se sont déroulées les 24 et 25 mars 2018, à la Maison Pour Tous des Rancy, organisées avec d’autres associations telles que l’ALDIL, CoLibre et Illyse. Cette 20ème édition a de nouveau connu un grand succès, une belle journée qui a permis de réunir l’écosystème du monde libre dans toute sa diversité

Parmi les activités proposées, 55 conférences, 24 ateliers, 13 ateliers enfants, 35 stands, 8 do it yourself, et partout des « geeks » prêts à aider. Webcome Lyon en a profité pour faire la connaissance de certains exposants et de leurs activité.


« Tu ne peux même pas imaginer le niveau d’homophobie qui existe dans le milieu de l’informatique, ça fait aussi partie des choses que l’on souhaiterai voir changer ! »
Voilà une discussion que l’on pouvait entendre raisonner parmi tant d’autres aux JDLL. Au-delà de l’utilisation du numérique, certains s’intéressent aussi à la vie de ses utilisateurs. C’est le cas du syndicat Solidaire, une union interprofessionnelle de syndicats rassemblant ceux et celles qui luttent pour leurs revendications et pour la transformation sociale.


[Webcome Lyon] : « Si je comprends bien vous permettez aux gens de connaître leurs droits ?  »
[Solidaire]: « Oui, mais pas seulement, par exemple nous abordons de nombreux sujets qui ne concernent pas seulement les droits mais plus largement, la vie au travail. Nous évoquons par exemple les TMS ( Les troubles musculosquelettiques) liées aux conditions d’activité, nous parlons aussi de féminisme, de salaire, d’égalité et de nombreuses autres thématiques. Nous mettons à jours nos discours en fonctions des sujets importants, il s’agit pour nous d’évoluer en même temps que le débat.
[Webcome Lyon]: « Du coup, vous privilégiez seulement le milieu de l’informatique? »
[Solidaire]: « Non, pas seulement, nous étions par exemple à la grève du 22 mars à Paris afin de soutenir les travailleurs de façon générale, nous n’avons pas de secteur de prédilection, c’est le milieu professionnel que nous voulons voir évoluer »

Par ailleurs, outre la vie de ses usagers, certaines associations ont focalisé leur but autour de la vie après l’usage. C’est par exemple le cas pour LALIS qui se charge de recycler le matériel informatique, puis installe des logiciels libres afin de limiter la fracture numérique. [Asso]: « Pour l’instant, nous recyclons principalement les tours, mais nous allons étendre nos compétences sur d’autres outils dès que nous pourrons. Le matériel remis en condition est donné à des personnes défavorisés soit en France, soit dans des pays en besoin » Pour l’instant l’association n’a pas de locaux

Quelques stands plus loin, certains informaticiens vous proposent de sauvegarder vos documents sur Cozy.io, le Cloud qui respect vos données personnelles : « Nous avons tous une vie et une vie numérique. Cosy les rassemble. Dans votre Cosy, vous avez toutes vos données personnelles: photos, santé, banque, vacances, accessibles uniquement par vous. Bienvenue dans votre nouvelle maison numérique. »

Nous avons évidemment fait la rencontre de collectifs d’informaticiens autour de logiciels, tel que Ubuntu, le système d’exploitation open source pour les ordinateurs, une distribution Linux basée sur l’architecture Debian.

Mais aussi, Haiku un système d’exploitation open-source qui cible spécifiquement l’informatique personnelle. Inspiré par BeOS, Haiku est rapide et facile à apprendre tout en restant très puissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *